Marcel Anctil

(450) 712-4879

Séparateur

Courtier immobilier

Tél. bur. : (450) 227-2611

Télécopieur : (450) 227-2358

Royal LePage HUMANIA

204 Rue Principale

Logo

L'inspection

Cette étape est cruciale puisqu'elle constitue un élément clé de la protection du public. Le rôle de l'inspecteur est de vous informer sur l'état de la propriété, il s'agit d'une inspection visuelle. Il doit vous aviser si quelque chose ne fonctionne pas, doit être remplacé ou n'est pas sécuritaire. Il doit aussi vous indiquer les réparations à apporter à la propriété. À l'heure actuelle, il n'y a pas de certification obligatoire et rien, au sens de la loi, n'oblige les inspecteurs en bâtiment à suivre des cours de formation ou à réussir des examens.

Il existe toutefois des normes qui ont été établies dans le but de vous informer et vous protéger. Vous pouvez consulter

1) les normes établies par l'Association des Inspecteurs en Bâtiments du Québec (AIBQ) qui fournissent des lignes directrices minimales pour l'inspection ainsi que pour les rapports d'inspection en consultant le site de l’AIBQ.

ou

2) le document « Normes de pratique professionnelle pour l'inspection de bâtiments résidentiels » en visitant le site Inspection préachat. Cette publication est le fruit de la réflexion concertée de plusieurs experts issus des ordres professionnels associés au bâtiment, et a pour but d'informer le public sur la nature et la portée d'un mandat d'inspection en bâtiment de même que sur les règles qui régissent les professionnels qui rendent des services au public en cette matière.

Je vous recommande aussi de réviser mes quelques recommandations ci-dessous afin de vous aider à choisir votre inspecteur et vous faire votre propre opinion.

  • Assurez-vous de faire affaire avec un professionnel (s'il est membre de l'AIBQ), demandez des références à votre entourage ou à votre courtier;
  • Le rapport d'inspection devrait inclure un avis sur la qualité de construction et d'entretien de la maison ainsi que des recommandations quant aux réparations nécessaires et les coûts s'y rattachant;
  • N'hésitez pas à questionner votre inspecteur avant de lui donner un contrat. Même si vous n'êtes pas un expert en bâtiment vous pourrez quand même vous forger votre propre opinion.

Voici quelques pistes de question :

  • Demandez-lui son expérience dans le domaine du bâtiment, depuis combien de temps fait-il des inspections?
  • A-t-il suivi des formations, a-t-il des certifications?
  • Qu'est-ce qui est inclus dans son rapport d'inspection?
  • Est-ce qu'il y a des tests ou vérifications qui peuvent être nécessaires et engendrer des coûts supplémentaires?
  • Quel est le prix chargé?
  • Combien de temps son inspection devrait-elle prendre?
  • Demandez-lui s'il est possible de l'accompagner pendant l'inspection, d'ailleurs je vous le suggère fortement. Vous pourrez juger de la qualité de son travail, de ses connaissances et évaluer vous-même la propriété sous toutes ses coutures.
  • Fait-il parti d'une association et a-t-il des assurances?
  • Le délai pour obtenir le rapport.

En règle générale, une évaluation devrait couvrir les éléments suivants :

  • Fondations (si visibles)
  • Portes et fenêtres
  • Couverture et murs extérieurs (si visibles)
  • Grenier
  • Systèmes de plomberie et d’électricité (parties visibles)
  • Installations de chauffage et climatisation
  • Plafonds, murs et planchers
  • Isolation (parties visibles)
  • Ventilation
  • Fosse septique, puits, conduites d'égout (si l'inspecteur est qualifié)
  • Autres bâtiments (ex. un garage non attenant à la propriété)
  • Terrain, notamment les moyens pris pour éloigner les eaux de ruissellement des bâtiments, la pente et la végétation naturelle
  • Avis général concernant l'intégrité de la structure des bâtiments
  • Parties communes (dans le cas d'une copropriété ou d'une coopérative)

Source : L'achat d'une maison étape par étape, de la SCHL